Photo-reportage - Molsheim, Patrie des pur-sang

Photo-reportage - Molsheim, Patrie des pur-sang

 Le_Fou_Furieux, le Vendredi 04/04/2008 à 22h15'43

Il y a des jours où l'on se sent heureux d'avoir du temps libre. Depuis quelques temps, Mambo et moi-même comptions nous rendre dans la ville où Ettore Bugatti, fondateur de la marque éponyme, s'est installé. Petit compte rendu de la visite externe de l'usine et du château Bugatti à Molsheim dans le Bas-Rhin.


Bienvenue à Molsheim, la patrie des pur-sang.

1.jpg

Commençons ce petit reportage photo par le château St-Jean bâti en 1857, racheté par Etorre Bugatti en 1920 et siège social de la marque depuis cette date. La famille Bugatti n'en fera par ailleurs pas sa résidence principale, même si les parents d'Etorre Bugatti y finirent leur vie, dans une petite remise. Demeuré inoccupé depuis la fin de la seconde guerre mondiale et des activités Bugatti à l'époque, il fût restauré minutieusement et modernisé afin de répondre aux nouvelles normes.


On y aperçoit la poupe d'une petite Bentley Flying Spurs.

Suite de la visite avec l'atelier attenant au château qui succède aux anciennes usines situées dans une rue voisine. Ces nouveau ateliers très modernes ont été spécialement construits pour réaliser la Veyron. Les travaux se sont achevés en 2004 puis l'atelier a été inauguré en 2005. S'en suivit la mise en production de la fantastique Veyron que l'on ne présente plus.


Finissons par l'intérêt principal de cette news, des images de Veyron. Nous étions venus jusqu'ici dans le but d'en voir un exemplaire, chose absolument pas garantie d'avance, mais à notre plus grande surprise, ce ne sont pas moins de trois Bugatti Veyron soit 3003 chevaux ou 3.900.000 € qui se sont offertes à nos yeux. Un vrai régal, surtout pour Mambo pour qui il s'agissait des premières Veyron vues en réalité. Malheureusement, nous n'avons pas pu l'admirer dans toute sa mouvance, mais nous avons néanmoins eu la possibilité d'écouter le rauque ronronnement d'un des W16 au ralenti qui s'entendait malgré la distance qui nous séparait de lui.

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistrés et identifiés pour pouvoir accéder à cette fonction.

- Je souhaite m'inscrire gratuitement.
- M'identifier.
- Me connecter en utilisant un des mes réseaux sociaux :