Joest Racing : 30 ans de succès 1978-1988 [1/3]

Joest Racing : 30 ans de succès 1978-1988 [1/3]

 hadlou, le Mardi 08/07/2008 à 08h09'54

De 1978 à 2008, le Joest Racing a marqué de son empreinte le sport automobile aussi bien en courses de sports-prototypes que de tourisme. Retour sur une formidable ascension.


En 1978, alors qu'il termine troisième au volant d'une Porsche 935 des 24h du Mans, Reinhold Joest décide de créer sa propre équipe. La première voiture qu'il aligne est une Porsche 908/3 en European Sports Car Championship qu'il remportera haut la main.
L'équipe voit sa renommée augmenter et R.Joest va se comporter pour la première fois en tant que patron d'équipe puisque les baquets sont confiés principalement à Rolf Stommelen et Volkert Merl.
L'équipe s'engage alors en 1979 en World Sportscar Championship où les premiers succès internationaux ne se font point attendre, aux 6h de Dijon et aux 6h de Brands Hatch au volant de la 908/3. L'année suivante, le Joest Racing remporte les 24h de Daytona et les 1000kms du Nürburgring (Nordschleife).

En 1982, R.Joest prend la décision d'arrêter sa carrière de pilote pour se concentrer uniquement sur le management de l'équipe.
Bob Wollek, un français d'alsace, est recruté comme pilote et ce dernier remporte au volant d'une Porsche 936 le Deutsche Rennsport Meisterschaft en 1982 et 1983.
L'équipe fait l'acquisition de deux Porsche 956 en 1983 qu'elle amène au Mans ainsi qu'une 936 dotée d'un toit qui la permet d'être admise en Group C depuis 1982.
L'équipe réalise un excellent résultat puisque qu'elle se classe 4ème derrière deux 956 usines et le Kremer Racing.
L'année est par ailleurs réussie puisqu'à Monza, la manche d'ouverture du WSC, le Joest Racing fait sensation en s'imposant devant les 956 usines. Le DRM, l'European Sportcar Championship ainsi que le Porsche Cup.

L'année 1984 est l'année de la consécration puisqu'en l'absence des 956 d'usine, le Joest Racing, grâce à Henri Pescarolo et Klaus Ludwig gagne l'édition. Rebelotte en 1985 où le titre est brillamment défendu avec Klaus Ludwig Paolo Barilla et "John Winter" face aux privées et aux usines de retour sur des 962.
Par ailleurs l'équipe en 1984 gagne les 24h de Daytona, le DRM et le Porsche Cup.
En 1986, le Joest Racing monte plusieurs fois sur la plus haute marche du podium en WSC au Norisring et à Fuji au nez et à la barbe de l'armada Porsche 962. Au 24h du Mans, l'équipe est 3ème.
Le Mans 87 est une année décevante puisque les deux 962 que l'équipe aligne sont éliminées à cause de problèmes moteurs et termine 2ème en Porsche Cup et en Interseries.
L'année suivante, elle finit 3ème et 5ème au Mans et remporte le Porsche Cup.


A l'aube de 1990, le Joest Racing peut donc se targuer d'avoir, en 10 ans d'existence gagné deux fois les 24h de Daytona mais surtout terminé 4 fois sur le podium aux 24h du Mans dont 2 victoires consécutives en 1984 et 1985. Performance similaire à celle du JW Automotive en 1968 et 1969.

Mario Andretti, ancien pilote: "Ma plus grande erreur a été de n'avoir jamais roulé pour Joest, autrement j'aurais gagné le Mans."

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistrés et identifiés pour pouvoir accéder à cette fonction.

- Je souhaite m'inscrire gratuitement.
- M'identifier.
- Me connecter en utilisant un des mes réseaux sociaux :