Fiche technique McLaren P1 (2013-2015)

Fiche technique McLaren P1 (2013-2015)

Catégorie Modèle de série
Années de production2013-2015
Puissance fiscale95 chev. fisc. (CV)
ÉnergieHybride

Présentation du modèle, précisions, informations complémentaires

McLaren P1™: Le plus beau cadeau jamais conçu pour le conducteur

Une silhouette aérodynamique qui produit plus d’appui qu’aucune autre voiture de série.
Le V8 de 3,8 litres biturbo à essence associé à une motorisation électrique offre à la voiture une puissance exceptionnelle de 916 ch (903 hp) et une accélération exceptionnelle avec une vitesse maximum bridée électroniquement à 350 km/h (217 mph).
La hauteur de caisse active et l’aérodynamique de la voiture coopèrent avec un grand aileron actif réglable pour exploiter l’effet de sol et optimiser l’appui.
L’IPAS (Instant Power Assist System) et le DRS (Drag Reduction System) permettent une poussée en puissance et une vitesse en ligne droite instantanées.
Le MonoCage est l’une des plus légères structures en fibre de carbone jamais utilisées sur une voiture de série, avec un poids d’à peine 90 kg. Ce poids comprend le toit et les structures inférieures, le col d’entré d’air sur le toit, les prises d’air du moteur, le logement de la batterie et de l’électronique.
Le châssis MonoCage contient des fibres cinq fois plus résistantes que la meilleure qualité de titane ainsi que du Kevlar.
Le 0 à 300 km/h est abattu en moins de 17 secondes, soit cinq secondes d'avance sur la légendaire McLaren F1.
Pour garantir l’exclusivité de ce supercar, la production est strictement limitée à 375 unités.
La surprenante nouvelle McLaren P1™, qui fait ses débuts en version production au salon de l’automobile de Genève, a un objectif affiché : être la meilleure au monde sur route et sur piste. Pour y parvenir, McLaren a mis à profit ses 50 ans d'expérience dans les voitures de courses et ses nombreuses réussites, notamment dans le domaine de l'aérodynamique et de la technologie de la fibre de carbone ultralégère.

Le résultat est une voiture dont l’appui aérodynamique est unique pour un véhicule de série puisqu’il est similaire à celui d’une GT3 de course, avec un effet de sol encore plus impressionnant. Cet appui améliore nettement les performances en virage et au freinage. Il donne également plus d'équilibre, de stabilité et de maniabilité à toutes les vitesses.

« McLaren a introduit le châssis en fibre de carbone dans le monde de la Formule 1 en 1981, avec la MP4/1, et nous avons créé la toute première voiture de série à coque de carbone », explique Ron Dennis, directeur exécutif de McLaren Automotive. « Nous avons toujours été à la pointe en matière d’aérodynamique. Toute cette expérience accumulée a permis de donner naissance à la nouvelle McLaren P1™. Il y a vingt ans de cela, quand est sortie la McLaren F1, nous avons placé très haut la barre des performances des supercars. Avec la McLaren P1™, les performances sont une nouvelle fois revues à la hausse. »

La meilleure voiture au monde doit également offrir des performances exceptionnelles en ligne droite et une réponse instantanée en accélération. Pour y parvenir, la McLaren P1™ utilise une transmission hybride IPAS innovante composée d’un V8 3,8 l bi-turbo à essence associé à une motorisation électrique simple, l’ensemble ayant reçu le nom de M838TQ. La puissance combinée des deux moteurs est de 916 ch (903 hp). Tout aussi important que la puissance absolue, la capacité du moteur électrique à fournir un couple instantané rend la transmission incroyablement réactive. Il est également superbement efficace. Les émissions de CO2 sont inférieures à 200g/km et la voiture peut parcourir plus de 10 km en mode électrique seulement.

La vitesse de pointe est limitée électroniquement à 350 km/h (217 mph), avec une accélération de 0 à 100 km/h en moins de trois secondes. La McLaren P1™ abat le 0 à 200 km/h en moins de sept secondes et le 0 à 300 km/h en moins de 17 secondes, soit cinq secondes de moins que la McLaren F1.

« Pour nous, la McLaren P1™ est le supercar le plus époustouflant, généreux, technologiquement avancé et accompli en terme de dynamique jamais créé », s’enthousiasme Paul Mackenzie, directeur du programme McLaren P1™. « Ce n’est peut-être pas la voiture la plus rapide du monde en vitesse de pointe absolue, mais cela n’a jamais été notre objectif. En revanche, nous sommes convaincus qu’elle est la voiture de série la plus rapide sur un circuit, ce qui techniquement parlant est bien plus important et surtout nettement plus pertinent pour la conduite sur route. C’est à cela que l'on peut vraiment mesurer les capacités générales d’un supercar. De nombreux propriétaires l’utiliseront sur piste, sur des circuits spéciaux et lors de Tests Days. »

Parmi les merveilles de technologies déployées pour la McLaren P1™ se démarquent l’aérodynamique active et la suspension réglable, toutes deux aujourd’hui exclues du monde de la Formule 1 parce qu’elles donnent un trop net avantage aux voitures qui en sont équipées. Le flux aérodynamique est optimisé sur l'ensemble de la carrosserie par l’utilisation d’un aileron actif et de dispositifs sous la carrosserie. L’aileron dynamique à l’arrière peut se déployer de 120 mm sur route et jusqu’à 300 mm sur piste, améliorant ainsi l’appui de la voiture. L’aileron est directement inspiré du modèle utilisé en Formule 1, l’aileron arrière à double élément et le dessin des plaques d’extrémité étant le même que celui de la MP4-23 championne du monde en 2008.

De plus, la hauteur de caisse de la McLaren P1™ est ajustable grâce à la nouvelle suspension hydropneumatique. Le révolutionnaire RCC (RaceActive Chassis Control) permet d’abaisser la voiture de 50 mm en mode Race afin d’obtenir une aérodynamique à effet de sol. Elle comprend également un dispositif de réglage de la raideur des ressorts, de l’antiroulis, du tangage et des amortisseurs adaptatifs qui font de la McLaren P1™ une voiture idéale pour la route comme pour les circuits. En mode Race, la suspension se raidit de 300 pour cent, permettant à la McLaren P1™ de prendre un virage à plus de 2g.

La technologie inspirée de la Formule 1 imprègne la McLaren P1™. Le nouveau monocoque révolutionnaire en fibre de carbone appelé MonoCage forme une structure complète intégrant le toit du véhicule et son col d’entrée d’air caractéristique dont l’esthétique est inspirée par la McLaren F1 de série.

McLaren est un précurseur dans la technologie de la fibre de carbone. Ce matériau extrêmement léger, résistant et rigide améliore les performances, la sécurité, la maniabilité, l’agilité, la longévité, l’efficacité et le confort de conduite. Les panneaux de carrosserie de la McLaren P1™ sont également fabriqués en composite de carbone extrêmement léger et très résistant. Leur forme complexe a été particulièrement étudiée pour optimiser l’aérodynamique de la voiture.

À l’instar d’une voiture de Formule 1, la McLaren P1™ a dès le début été conçue pour donner la priorité aux performances aérodynamiques. Les essais en soufflerie et le système informatique de modélisation aérodynamique (CFD ou computational fluid dynamics) ont été utilisés pour optimiser l’appui aérodynamique et la transmission, exactement comme pour une voiture de Formule 1. La nouvelle McLaren P1 affiche des niveaux d’appui de loin supérieurs à ce que proposent la plupart des supercars du moment : elle atteint 600 kg bien en-deçà de la vitesse maximale (257 km/h / 161 mph) en mode Race, se rapprochant ainsi des niveaux d'appui générés par une GT3 de course. Cet appui aérodynamique améliore le comportement en courbe, notamment dans les virages à grande vitesse. Elle déploie des prouesses d’équilibre, d’agilité et de maniabilité.

Autres aspects de sa technologie clairement empruntés à la Formule 1, la McLaren P1™ reprend les freins révolutionnaires carbone céramique spécialement mis au point par Akebono, le partenaire Formule 1 de McLaren, pour les voitures de série de la firme de Woking. L’IPAS (Instant Power Assist System) est une déclinaison du système KERS (Kinetic Energy Recovery System) utilisé en Formule 1 tandis que le DRS (Drag Reduction System) lui insuffle davantage de puissance et améliore sa vitesse de pointe. Ces deux fonctions sont accessibles depuis un bouton situé sur le volant. Le Brake Steer, technologie aujourd’hui refusée en Formule 1, est également repris sur la McLaren P1™. Il améliore le comportement de la voiture et sa vitesse en courbe.

« Le transfert de la technologie héritée de la Formule 1 est palpable sur la McLaren P1™ », souligne Dick Glover, Directeur de la recherche. « Le travail de l’aérodynamique, le monocoque MonoCage et la carrosserie en fibre de carbone, la suspension active [aujourd'hui interdite en Formule 1], le Brake Steer [également interdit en Formule 1], le turbocompresseur [qui fera son retour en Formule 1 en 2014], et de nombreux éléments du moteur comme le vilebrequin abaissé et le système de lubrification par carter sec sont tous hérités de la Formule 1. »

La transmission hybride IPAS est également très proche des réglementations prochainement en vigueur en Formule 1. À partir de l’année prochaine (2014), les voitures de Formule 1 auront des moteurs hybrides, dont un mode électrique pour les arrêts au ravitaillement.

Le nom McLaren P1™ est également inspiré de la Formule 1, P1 étant l’abréviation de « première place » ou « première position », une référence aux 182 victoires en Grand Prix de McLaren et aux 155 pole positions à son actif en 47 ans d’histoire de la Formule 1. Ce nom évoque également des souvenirs au sein de McLaren puisqu’ initialement, la McLaren F1 était appelée Projet 1, ou P1.

En dépit de ces performances d’exception, la McLaren P1™ n’en demeure pas moins un supercar véloce, confortable et raffiné. « Le conducteur peut l’emmener sur un circuit de course en prenant tranquillement la route, avec un grand niveau de confort et de raffinement », explique Paul Mackenzie, directeur du programme McLaren P1™. « Une fois sur le circuit, elle déploiera des prouesses que seules les voitures de course sont capables d'offrir », renchérit Dan Parry-Williams, ingénieur en chef de la conception. « Elle est rapide sur circuit mais également véloce, confortable et élégante sur la route. Nos instructions étaient claires : il s’agissait de concevoir une voiture raffinée, plus économe en carburant et plus rapide qu’aucune autre sur circuit et par ailleurs aussi rapide qu’une autre sur la route sans pour autant faire de compromis au niveau de la souplesse ou du confort. »

L’expérience qui s’offre à l’heureux propriétaire de la McLaren P1™ sera aussi spéciale que la voiture elle-même. Greg Levine, directeur des ventes et du marketing de McLaren Automotive explique : « Les propriétaires entrent dans la famille McLaren, si ce n’est pas déjà le cas. Afin de préserver l’exclusivité, nous avons étudié de près la demande et annoncé que la production se limitera à seulement 375 véhicules. Aux vues de ce chiffre, la McLaren P1™ restera une rareté et, si vous la croisez sur la route, une rencontre inoubliable.

Fiche technique

Moteur

TypeV8 à 90°
DispositionLongitudinale centrale arrière
Soupapes32 soupapes
Cylindrée3799 cm³
Alésage x course93 x 69.9 mm
Compression8.7:1
AlimentationInjection directe
SuralimentationBi-turbo
Puissance917 ch à 7500 tr/min
Couple900 Nm à 4000 tr/min
Régime maximal8300 tr/min

Transmission

TypePropulsion
Boîte de vitessesSéquentielle 7 rapports

Châssis et roues

Freins avantDisques ventilés en carbone céramique (390 mm), étriers fixes 6 pistons
Freins arrièreDisques ventilés en carbone céramique (380 mm), étriers fixes 4 pistons
Pneus avant245/35 ZR19
Pneus arrière315/30 ZR20

Dimensions

Longueur4588 mm
Largeur1946 mm
Hauteur1188 mm
Empattement2670 mm
Voie avant1658 mm
Voie arrière1604 mm
Poids1395 kg
Réservoir64 litres
Cx0.34

Performances

Vitesse maximale350 km/h (bridée)
0-100 km/h2.8 secondes
0-160 km/h4.7 secondes
0-200 km/h6.8 secondes
0-300 km/h16.5 secondes
400 mètres D.A.9.8 secondes
1000 mètres D.A.17.8 secondes
Rapport poids/puissance1,521 kg/ch
Rapport puissance/litre241,379 ch/litre
Conso. mixte8.3 litres au 100
Émissions de CO2194 g/km