Histoire : Un essai, une innovation de la moto de course, la BLUE RAGE

Histoire : Un essai, une innovation de la moto de course, la BLUE RAGE

 riahclam, le Mercredi 19/03/2008 à 07h38'34

Gérard Melly, ancien champion de course de moto, fût le constructeur de cette machine futuriste. Celui-ci a imaginé un châssis de rêve qui garantirait une conduite sans réaction inattendue.
En effet, avec l’aide de ses amis Ivan Salamin et Christian Mayor, Gérard Melly a réfléchit à un cadre monobloc, insensible aux défauts de freinage, d’accélération, de vibration, tout en respectant la contrainte d'un faible poids pour la compétition.


Toute la conception de cette moto débute par un bloc d'aluminium de 2,5 tonnes.
Taillée dans la masse d’aluminium laminé et forgé, cette Blue Rage aura une rigidité à toute épreuve sans soudure et sans boulonnage. De plus, la boîte de vitesse sera intégrée au cadre, du jamais vu. Celle-ci est fixée par quatre silent-blocks dans une chambre taillée à l'intérieur du cadre, ce qui permet de l’extraire en quelques minutes.
Pour passer de 2500 kg d’aluminium à un cadre de 22 kg, plusieurs étapes ont dû être mises en place. La première était de laminer ce fameux bloc pour après le découper en cinq morceaux. C'est dans l'un de ces blocs qu'a été taillé le cadre de la Blue Rage. La dernière étape de cette transformation inimaginable, ce fera par une fraiseuse à commande numérique CMC pour sculpter ce cadre. Pour finaliser le tout, la technologie du jet d'eau a été employée pour découper de façon très précise les têtes de fourche, les carters de la boîte de vitesses et les platines de repose-pied.

Au départ, un moteur bicylindre Polaris de 700 cm3 avec 165 chevaux était placé sur la Blue Rage. Finalement, Gérard Melli trouva chez l'autrichien Rotax, un moteur de motoneige, toujours parallèle 2-temps, de 800 cm3 et d'une puissance avoisinant 190 chevaux. Le concepteur a placé la mécanique très en avant pour favoriser la l'agilité. C’est donc avec un cadre de 22 kg et un moteur de 36 kg, que la Blue Rage se rapprocha du rapport poids/puissance d’une moto GP.

Cette sportive de Melly Technologies sera malheureusement classée sans suite. En effet, le coût de fabrication est bien trop élevé.
Ce magnifique engin maniable et stable profitait pleinement de la puissance de son moteur. La Blue Rage a maintenant rejoint le musée mais elle reste une pièce du puzzle de l’évolution de la moto.

Le moteur : bicylindre Rotax "OM 793", 2 temps, 799,5 cm3, alésage 82 mm x course 75,7 mm, transmission primaire par chaîne (19/38), boîte 6 vitesses, puissance 190 ch. à 8 800 tr/min

Partie cycle : cadre monobloc alu taillé dans la masse, empattement 1370 mm, chasse de 85 mm à 91 mm / angle 23,6°, poids 147 kg à sec


Article inspiré du site www.melly-bike.com et www.moto-station.com

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistrés et identifiés pour pouvoir accéder à cette fonction.

- Je souhaite m'inscrire gratuitement.
- M'identifier.
- Me connecter en utilisant un des mes réseaux sociaux :